Vous etes ici: >Secteurs d'activité>Education
Education

Education

La secteur de l’éducation montre des performances très contrastées dans la Région Casablanca - Settat, avec un réel besoin de mise à niveau. Les ratios de performance et de l’éducation fondamentale dans la Région révèlent de nombreux dysfonctionnements:

  • un manque de scolarisation, un encadrement insuffisant par le corps professoral ainsi que des infrastructures insuffisantes . Ces indicateurs révèlent par ailleurs des déficits plus marqués en milieu rural surtout pour les filles, ainsi que des disparités entre les provinces de la Région.

Une ambitieuse réforme du système éducatif a été définie pour pallier ces dysfonctionnements.

L’enseignement supérieur, malgré une offre présentant une forte inadéquation avec les besoins du marché de l’emploi, démontre des perspectives prometteuses.

Un programme d’urgence de plus de 50 milliards de dirhams

La Région devra porter de la même manière que les autres les actions retenues dans le cadre du programme d’urgence et d’élargissement à l’accès à l’éducation.

Initiée par la plus Haute Autorité, le programme a été doté d’une manne de près de 50 milliards de dirhams et vise notamment la consctruction de nouvelles infratsurctures favorisant l’accès à l’éducation.

Amélioration du taux de scolarisation

Sur l’ensemble du territoire, les taux de scolarisation sont passés de 52,4% à 98,2% pour le primaire, de 17,5% à 56,7% pour le premier cycle du secondaire et de 6,1% à 32,4% pour le second cycle de secondaire. Les améliorations sont réelles. Les chantiers de l’alphabétisation et de la formation professionnelle font partie intégrantes de ce programme.

La qualité : l’enjeu principal

Le dernier rapport de la Banque Mondiale fait état de l’avancée du Maroc en matière d’éducation. Les progrès sont réels. Les recommandations abondent dans le sens de la qualité. Cette dernière renvoie aux infrastructures, au contenu pédagogique, aux formateurs tout niveau confondu. «Les progrès impressionnants de la scolarisation au primaire se sont accompagnés de nouveaux défis sur le front de la qualité et de la persistance d’importantes disparités entre les sexes et les régions » lit on sur ledit rapport.

Mise en place du Conseil Supérieur de l’Enseignement

La Constitution de 2011 a consacré plusieurs articles à propos de l’éducation vecteur de développement humain et économique. Au cœur des priorités, la réhabilitation de l’école publique. La mise à niveau de l’enseignement privé est aussi incluse dans la feuille de route.

Rapport du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE)

Dès 2013, le rapport du CESE prône la formation des compétences pour entretenir la compétitivité. La réforme du système éducatif marocain est bien réel. Les actions sont multiples mais l’impact réel ne pourra être total tout de suite.