Vous etes ici: >Ma Région>Partenariats et coopérations

Partenariats et coopérations

 

La régionalisation avancée et le nouvel découpage régional ont donné plus de pouvoir à la région qui est considérée dès lors comme un acteur de référence pour la définition et la mise en œuvre de la stratégie de développement de la Région, et ce en parfaite coordination et synergie avec l’ensemble de ses partenaires au niveau national, et international.

Le conseil régional de Casablanca-Settat a défini une vision stratégique qui ambitionne de placer le citoyen au cœur des préoccupations et de l’action. De ce fait, plusieurs conventions de partenariat ont été signés, pour renforcer le travail et la politique du conseil régional, dans les différents secteurs.

La région - au coeur des partenariats

Ce projet s'inscrit dans le cadre de l'activation des exigences de la loi organisationnelle relative aux domaines n ° 14-111, notamment les articles 99 et 162.

Parties contractantes

  • Région de Casablanca - Settat.
  • Agence française de développement à Paris.

Objectifs et axes :

  • Mettre en place un cadre de coopération pour le développement de la Région de Casablanca-Settat, notamment dans les secteurs prioritaires : Transport, gestion des déchets, logement social, formation professionnelle, emploi et services de base.
  • Développer de nouveaux modèles de gouvernance et gestion des intérêts régionaux.
  • Bénéficier des expériences des différents projets financés par l'Agence Française de Développement en Afrique, et relier la coopération entre Casablanca et les pays subsahariens.
  • Les échanges institutionnels et techniques entre les autorités franco-françaises et les groupes territoriaux français dans le domaine de l'ingénierie.
  • Financer ou contribuer à des études de financement.
  • Formations à distance, en ce qui concerne la gestion de projet et la responsabilité environnementale et sociale.

Comité de suivi

Un comité intersectoriel est chargé du suivi et de la mise en œuvre des dispositions du présent accord et, les deux parties se réunissent à des dates qu’ils déterminent.


 

Le but de cet accord est d'établir un cadre de coopération pour le développement et l'intégration du secteur privé entre les provinces de la région en promouvant des valeurs pour le développement durable, la participation et l'égalité des genres.

L'accord vise à partager les ressources, les expériences et les connaissances afin d'unifier les efforts visant à développer un nouveau modèle de développement régional pouvant être reflété sur d'autres régions.

  • La région et la Banque ont l'intention d'améliorer le statut des PME de la Région pour l'assistance technique de la Banque, y compris les services consultatifs fournis par des experts locaux et internationaux de la SBA. La Banque fournit également un soutien financier aux petites et moyennes entreprises jusqu'à 80% du coût de la mission.
  • L’organisation de deux ateliers annuels pour le cabinet des conseils locaux pour leur efficacité et leur développement (projets, gestion de projet, services marketing, conseil et marketing).
  • L’organiser des journées d'information pour les petites et moyennes entreprises et fournir des programmes SBA.
  • L’organiser de deux séminaires sur l'investissement.
  • Le développement de l'écosystème avec l'attribution de subventions aux fournisseurs par la Banque pour améliorer les compétences et la compétitivité des PME.
  • Le renforcement des entreprises à travers le Programme Changement Climatique (FINTECC) pour les aider à mettre en place des « technologies climatiques ».
  • Le soutien des investissements par la banques régionaux en s'attaquant aux défis environnementaux (espaces verts pour améliorer la qualité de l'air, créer de nouveaux espaces récréatifs pour améliorer la propreté, etc.). 
  • Le soutien du développement par la Banque européenne dans la planification et la préparation d'études et de projets au niveau régional. 
  • L’augmentation de la participation du secteur privé pour fournir des subventions aux donateurs internationaux pour la coopération technique parallèlement à la mise en œuvre du prêt de la Banque Européenne pour la mise en œuvre effective du projet.
  • La détermination des Parties à relever les défis environnementaux en facilitant l'accès aux fonds multilatéraux pour le climat tels que le Fonds vert pour le climat (CCF) et le Fonds pour l'environnement mondial (FEM).
     

Objectifs de la Convention :

L'objectif de cet accord est de promouvoir la coopération et le partenariat entre les deux parties dans le domaines économique, social, culturel et environnemental liés au développement régional. Ainsi que de préparer une banque d'information sur les domaines d'intérêt commun entre les deux parties et d'organiser des activités annuelles.

Domaines de coopération entre les parties :

  • La réanimation des zones d'activité économique dans les deux territoires ;
  • La consolidation de l'identité culturelle marocaine, notamment en ce qui concerne la composante Hassani et les autres composantes associées aux deux parties ;
  • Renforcement des programmes visant à développer les capacités des femmes dans les deux sens ;
  • Création des forums régionaux communs ;
  • Mise en place d’un comité intersectoriel dans le domaine de la formation continue et du développement des compétences au profit des ressources humaines des élus et des salariés dans le but de créer un espace pour l'équipe et d'organiser des formations à l'intérieur et à l'extérieur du Royaume;
  • Mise en place des actions communes contribuant à la préservation de l'environnement et de l'environnement écologique à travers l'activation de la Charte régionale pour l'environnement et le développement durable des deux parties ;

Obligations des parties

Les parties s'engagent à financer les programmes proposés pour leur coopération dans le cadre d'accords spéciaux pour chaque domaine, afin de mettre en œuvre les dispositions du présent accord - le cadre, y compris les objectifs, les modalités d'exécution, le financement et l'évaluation.

Comité de coordination et de suivi :

Le comité de coordination et de suivi est composé des présidents permanents des conseils régionaux. Il est présidé par les présidents des deux parties ou de leurs représentants, qui se réunissent deux fois par an, à l'invitation de ses présidents selon les ordres du jour déterminés.
 

Cet accord vise à mettre en œuvre des activités communes pour développer et renforcer les relations entre la région Casablanca - Settat et l’Ile de France, et d’approfondir ces relations entre les partis et les organisations et institutions de la société civile, et d’accorder une attention particulière à l'implication des jeunes sur le marché du travail.

Le développement est réalisé entre les deux parties à travers l'organisation d'échange d'informations et d'expériences, ainsi que la mise en œuvre de projets communs et de consultations mutuelles.

En vertu de cet accord, les domaines suivants ont été mis en évidence :

  • Développement économique et emploi.
  • Recherche et innovation.
  • Éducation et formation.
  • Développement durable et énergie renouvelable et sa transformation.
  • Urbanisme et transports publics.
  • Tourisme et patrimoine.
  • Francophonie.
  • Soutien institutionnel.

Les deux parties suivront les travaux dans d'autres domaines d'intérêt commun. Les parties conviennent de la création du comité intersectoriel de coopération pour suivre l'avancement des travaux et évaluer la coopération. Identification et évaluation des moyens nécessaires pour financer des projets dans le cadre d'un programme de travail, afin d'assurer le succès de toutes les actions prévues entre les parties. Les parties ont convenu de travailler ensemble dans des réseaux nationaux, européens et internationaux, y compris ART, ARM et Metropolis (U6L6).
 

Sujet

La région de Casablanca – Settat envisage l’accueil de la Conférence internationale sur les coopératives organisées tous les deux ans, et qui constitue un levier essentiel pour le développement économique et social, l'échange de connaissances et d'expériences et l'identification de mécanismes de développement durable à travers le réseau des coopératives.

Parties

  •  Conférence internationale sur la coopération en Montréal. 
  • Casablanca - Settat (pays hôte).

Objectifs et axes

  • Renforcer du réseau de coopératives et de sociétés mutuelles.
  • Atteindre le développement durable et l'échange d'expériences.
  • Instaurer les mécanismes appropriés pour réaliser ce projet.
  • Faire de ces réunions une référence incontournable pour le développement des affaires.
  • Fournir des solutions, des recommandations et des suggestions pour améliorer la performance des entreprises impliquées dans ce secteur. 
  •  Établir un modèle de performance coopératif et mutuel, et son impact sur la politique socio-économique et internationale.